Végétarisme et santé

Publié le par JCL

Végétarisme et santé

Quelques études sur l'alimentation végétarienne ont donné ces résultats :

> Les selles d'un individu omnivore contiennent 67000 germes par mm3 ; après cinq jours de végétarisme, plus que 2250 germes/mm3 (soit 30 fois moins). 

> L'Occidental moyen consomme 98 gr de protéines pures/jour ; à partir de 95 gr/jour, il n’y a pas d'équilibre calcique possible (plus je mange de protéines, plus je perds mon calcium). 

> Un steak de 200 gr, c'est 40 gr de lipides saturés avec toutes les maladies cardio-vasculaires dont on sait aujourd'hui qu'elles en sont la conséquence. 

> Estimation du coût directs des soins médicaux attribuables à la consommation de viande : .de 2,8 à 8,5 milliards de dollars pour l'hypertension ; .9,5 milliards de dollars pour les maladies cardiaques ; .16, 5 milliards de dollars pour le cancer ; .de 14 à 17,1 milliards de dollars pour les diabètes ; .de 0,2 à 2,4 milliards de dollars pour les maladies de la vésicule biliaire ; .1,9 milliard de dollars pour les désordres liés à l'obésité ; .de 0,2 à 5,5 milliards de dollars pour les maladies d'origine alimentaire.

> Le coût médical direct total attribuable à la consommation de viande pour 1992 est de 28,6 à 61,4 milliards de dollars.

>> Précision : Notre propos n'est pas de convertir qui que ce soit au végétarisme ; c'est un choix tout à fait personnel et, comme tel, il n'est bon que dans la mesure où il ne génère ni regrets ni amertume et apporte, au contraire, plus de force, d'équilibre et de joie. Néanmoins, il est important de fournir les éléments qui susciteront, peut-être, la remise en question de fonctionnements quotidiens, souvent pris pour des vérités, et qui n'ont d'autres fondements que I'habitude. Le végétarisme, dans sa recherche de « se nourrir sans faire souffrir », tend à respecter les hommes, les animaux et la planète.

---------------------------------

Publié dans Alimentation - Plantes

Commenter cet article