L'être humain "crudivore" (par André Van Lysebeth)

Publié le par JCL

Le Maître du yoga occidental

Le Maître du yoga occidental

L’industrie alimentaire ne détient pas le monopole de la dénaturation des aliments. La ménagère dispose de divers moyens de préparation des aliments et choisira la plus douce. La cuisson à l’eau est moins agressive que la friture. La cuisson à l’étouffée est préférable à toute autre car elle entame le moins les qualités vitales des aliments.

 

★★★★★★★★

 

Tous les animaux, poissons, oiseaux, mammifères, insectes, bactéries, vivant dans la nature sont « crudivores ». Ceci devrait aussi être le cas pour l’être humain, toutefois depuis des millénaires l’humanité cuit ses aliments et s’y est plus ou moins adaptée, surtout habituée.

 

★★★★★★★★

 

Il n’en demeure pas moins que les « crudivores » sont le plus près de la vérité biologique. En pratique cependant, il difficile d’observer strictement ce principe, dans la majorité des cas.

... / ...

 

(à suivre) André Van Lysebeth 1981

----------------------------------------------------------------

 

Publié dans Alimentation - Plantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article