Se suralimenter : une solution

Publié le par JCL

Se suralimenter : une solution

Chaque gramme de nourriture en excès réclame des bases pour être métabolisé, d'où une autre source de gaspillage de bases. De même, sur le plan planétaire, chaque gramme de nourriture consommé en trop est « volé » à ceux qui ont faim (principe de partage).

La suralimentation peut donc déminéraliser un sujet (sur du long terme bien sûr) notamment par acidification des humeurs, un phénomène malheureusement inconnu de la médecine allopathique.

Conclusion : L’absolue nécessité est de fletchérisme, de Fletcher* spécialiste de la mastication, notre nourriture, surtout les féculents : une mastication prolongée réduit automatiquement la quantité de nourriture absorbée, sans aucun sentiment de privation.

* Horace Fletcher déconseillait de manger si l'on n'a pas « Bon état et Faim ». Par exemple, il ne faut pas manger si l'on est en colère, triste ou inquiet.

---------------------------

 

 

Publié dans Alimentation - Plantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article